• redactiexpress

08 Mars 2022 : Portrait de 4 Femmes sénégalaises qui sont la fierté du Sénégal et du monde entier

Les femmes occupent une place centrale dans toutes les sociétés y compris celle du Sénégal. En plus d'être des mères de famille vertueuses, elles sont aussi bien souvent des leaders incontestables dont l'aura se matérialise dans l'espace public sénégalais. Au niveau politique, éducatif, culturel et scientifique, elles ne cessent de montrer la preuve de leur implication, de leur intégrité et de leurs compétences. Les femmes sénégalaises participent au développement actif du Sénégal tant économique que social. Dès lors, à l'approche de la journée mondiale de la femme, célébrée ce 8 mars 2022, CavistaDakar vous invite à découvrir l’histoire de quelques-unes des femmes sénégalaises qui ont non seulement marqué leur pays mais également toute l'Afrique. Vous en saurez davantage sur ses grandes dames du Sénégal dans les lignes qui suivent…



Madame Marème Faye Sall (première dame du Sénégal)



La Première Dame du Sénégal est née à Saint-Louis (nord du pays), où elle a fréquentée l'école primaire avant de s'installer à Diourbel (région centre du Sénégal) avec sa famille. Quatrième enfant d'une famille de huit enfants, elle s'est ensuite spécialisée dans l'ingénierie électrotechnique. Après un bac technique, elle entre à l'Institut Supérieur de Technologie de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar avec l'ambition de poursuivre une carrière en génie électrique. Elle a décidé, après avoir donné naissance à son premier enfant, de se consacrer entièrement à l'éducation de sa famille.

De descendance peulh et sérère, et ayant grandi dans un environnement wolof, elle a baigné dès son plus jeune âge dans les valeurs qui fondent aujourd'hui la stabilité multiethnique du Sénégal. Attachée à une vie de famille paisible, elle a fait l'unanimité pour sa véritable humilité et sa grande capacité d'écoute et de communication avec les populations les plus démunies et avec les jeunes.

Mme Sall est fière d'avoir contribué au succès de son époux avant et pendant la campagne électorale de 2012. Depuis son accession à la magistrature suprême de la nation, elle décide de faire du Sénégal un nouveau foyer d'humanisme. En effet, elle privilégie un partage équitable et transparent des opportunités au profit des populations les plus défavorisées et ceux rendus vulnérables par des conditions défavorables.

Depuis la création de la Fondation Serve Sénégal, Madame Marème Faye Sall dirige la fondation avec un Conseil d'Administration composé de personnalités œuvrant toutes bénévolement. Dans un élan de générosité désintéressé et nourri par la volonté de mettre l'équité au service de tous, Madame Sall s’engage à mener un Sénégal de stabilité et d'innovation profitant aussi bien au pays qu’à l'Afrique


Aminata Sow Fall (femme de lettres)



Aminata Sow Fall est une romancière sénégalaise, l'une des premières et des plus connues écrivaines africaines francophones. Elle est née en 1941 à Saint-Louis, a fait ses études secondaires à Dakar et a étudié en France avant de revenir au Sénégal pour travailler comme enseignante. Par la suite, elle a travaillé pour la Commission pour la réforme de l'éducation, chargée de l'introduction de la littérature africaine dans les programmes de français au Sénégal. Elle est actuellement à la tête du Centre d'Animation et d'Échanges Culturels de Dakar et de la maison d'édition qu'elle a fondée en 1990., Éditions Khoudia.

L'écriture de Sow Fall commente des facettes du comportement et des attitudes sociales sénégalaises contemporaines. Par exemple son premier roman Le Revenant (1976) critiquait la nouvelle bourgeoisie. Son deuxième roman, La Grève des Battu (1979) remporta le Grand Prix Littéraire d'Afrique Noire et a été présélectionné pour le Prix Goncourt. Il se déroule au début des années 1970 lorsque la campagne touristique inspirée par la Banque mondiale de Senghor a abouti à une série de décrets et à une action policière brutale contre les mendiants de Dakar. Son troisième roman, L'Appel des arènes (1982) figurait également sur la liste restreinte du Goncourt et a remporté le prix Alioune Diop. En 1997, Sow Fall a reçu le prix Doctor Honoris Causa du Mount Holyoke College, South Hadley, Massachusetts. Festins de la détresse (2005) est son dernier roman, jusqu'à son retour en 2017 avec L’Empire du mensonge.


Awa Marie Colle SECK (chercheuse et scientifique Sénégalaise)



La chercheuse et scientifique sénégalaise Awa Marie Coll Seck est née le 1er janvier 1951 à Dakar, au Sénégal. Le Dr Awa Marie Coll Seck travaille dans le domaine de la santé et de la prévention des maladies dans son pays natal et à l'international. Après avoir obtenu un diplôme en médecine de l'Université de Dakar en 1978, Awa Marie Coll Seck a exercé pendant plus de dix ans comme spécialiste des maladies infectieuses dans les principaux hôpitaux de Dakar et de Lyon. Elle s'est spécialisée en bactériologie et virologie, maladies infectieuses et tropicales. Elle a également étudié l'épidémiologie appliquée et la biostatistique à Annecy, en France. En 1989, elle est nommée professeur de médecine et d'infectiologie à l'Université de Dakar et chef de service d'infectiologie au CHU de Dakar. De 1996 à 2001, elle a été directrice du Département d'appui aux comtés et aux régions de l'ONUSIDA pour l'Afrique, l'Asie, l'Europe orientale et centrale, l'Amérique latine et les Caraïbes. En 2002, elle a été présidente de l'Assemblée des ministères de la santé de l'Organisation ouest-africaine de la santé.


De 2001 à 2003, elle a été ministre de la Santé et de la Prévention du Sénégal et directrice de la politique, de la stratégie et de la recherche. De 2004 à 2011, elle a été secrétaire exécutive du partenariat Roll Back Malaria basé à Genève, en Suisse. Elle a été la coordinatrice, formatrice et en même temps la conseillère du Programme national de lutte contre le sida. De plus, elle fut un membre de l'équipe de pays de l'Organisation mondiale de la santé au Sénégal.

Awa Marie Coll Seck est également membre du Groupe consultatif de l'OMS sur la riposte à la maladie à virus Ebola. En janvier 2019, le groupe consultatif de l'OMS a établi une stratégie pour prévenir la propagation du virus mortel Ebola. L'une des réponses a été de vacciner les premiers intervenants et les agents de santé luttant contre cette maladie. Cela avait été possible avec un partenariat avec l'Alliance du vaccin, l'UNICEF et les (CDC) des États-Unis.

Le Dr Coll Seck a été honoré de nombreuses distinctions professionnelles et académiques, dont Chevalier de l'Ordre du Mérite de la République française, Officier de l'Ordre du Mérite sénégalais. De plus, elle fut honorée en Chevalier de l'Ordre du Mérite du Burkina Faso. Elle est membre honoraire de l'Académie des sciences et technologies du Sénégal et est l'auteur de plus de 150 publications scientifiques.


Korka Diaw (productrice de riz et chef d’entreprise)





Korka Diaw est une grande héroïne entrepreneuse dans la région de Richard-Toll. Ainsi, elle a fait ses débuts en entreprenant une carrière dans les affaires par un faible capital : juste avec 10.000 F CFA. Korka Diaw s’engagea dans la vente de friperie vers l’année 1976. Par la suite, avec ses petites économies, elle finit par s’offrir un réfrigérateur et s’implique dans la vente de crème glacée. Quelques années plus tard, Korka Diaw décida de s’activer dans le domaine du tissage et la vente de tissus.

Dotée de sa belle ténacité, elle acquiert les moyens lui donnant la possibilité d’acheter une grande rizerie estimée à une valeur tournant aux environs de plus de 100 millions de FCFA. Ainsi, cela lui a permis de mettre sur le marché national du riz d'une qualité excellente et réputée. L’unité est installée à Richard Toll et produit plusieurs milliers de tonnes de riz blanc par année. Cette production est ensuite écoulée sur le marché national. La production de riz permet à cette brave dame de recruter environ 38 personnes en permanence. Pour le cas de la transformation, elle a employé environ 28 personnes soit précisément 60 emplois directs ajoutés aux journaliers estimés à plus d’une centaine. Toutes ces belles activités de production et de transformation font de Korka Diaw une véritable chef d’entreprise.









21 vues0 commentaire